Evènements

TOURNOI FOOT

Vive le sport !

C’est avec la mine réjouie que les joueuses et joueurs de foot du lycée ont terminé leur tournoi Autumn Cup ce samedi 11 novembre !

Ce tournoi organisé par la British School a rassemblé une dizaine d’équipes des différentes écoles internationales de Bucarest. Notre lycée a participé avec ses 3 équipes de l’école élémentaire. Environ 30 élèves ont fait le déplacement avec l’envie de participer et de gagner!

Une mention toute particulière pour l’équipe des filles…qui participait pour la première fois à ce tournoi. Leur équipe est revenue avec la médaille d’argent. Les filles peuvent être fières de leur prestation.

Les garçons de l’équipe “Under 9” ont quant à eux remporté la coupe dans leur catégorie ; n’oubliez pas de les féliciter !

Félicitations enfin aux garçons de l’équipe “Under 11” qui ont fait leur possible. Pas de médaille cette fois-ci, mais la revanche sera prise lors du prochain tournoi.

Bravo à tous ! Nous nous reverrons au printemps pour la Lumina Cup

Autumn Cup 2017

Samedi 18 novembre 2017, notre lycée a participé au tournoi de football organisé par l’école britannique British School of Bucharest.

Le tournoi a débuté à 8h00 par les matchs des garçons dans la catégorie des moins de 14 ans. Notre équipe, nouvellement constituée, a obtenu la 4ème place avec deux victoires, un match nul et deux défaites. Nos garçons ont manqué de peu la troisième marche du podium au goal-average, face à l’équipe de l’école américaine AISB. Durant les 6 matchs disputés, nos garçons ont fait preuve d’un très bon esprit d’équipe, d’une bonne discipline sur le terrain et d’une envie de gagner et de se « battre » jusqu’au bout. Le dernier match, très disputé et gagné 1 – 0 contre l’équipe organisatrice du tournoi la BSB, a montré le potentiel de notre équipe qui peut viser des médailles aux prochains tournois.

Un grand bravo aux garçons :

Tudor Simionescu, Daniel Salent – Giro, Yann et Tristan Pietersoone, Mohamed Lassal, Etienne Lallemand, Mathieu Vatin, Esteban Rivallan et Esteban Hernandez.

Le tournoi a continué avec les matchs des garçons dans la catégorie des moins de 18 ans.

Après un début difficile et frustrant, avec un match perdu 1 à 2 contre l’éternelle rivale, l’équipe de l’école turque ISB, nos garçons ont su trouver les ressources et se sont mobilisés d’une manière exemplaire pour les matchs suivants, gagnés avec des scores catégoriques :

2 – 0 contre l’école BSB (buts marqués par Alan El Ghadban) et 3 – 0 contre l’équipe de l’école américaine AISB (buts marqués par Tudor Simionescu et Clément Lefebvre qui a réussi un doublé). 

Nos garçons ont obtenu une seconde place bien méritée et les médailles d’argent sont toutes le « produit » de l’AS football du vendredi soir :

Clément Lefebvre ( le capitaine et le « cerveau » de l’équipe), Nikos Tolis (notre goal avec ses parades toujours aussi spectaculaires), Alan El Ghadban (un attaquant qui donne aucune chance à la défense adverse une fois qu’il a la balle), Luca Antoni (le défenseur courageux dont les tacles découragent l’adversaire), Grig Lapiotis (un dribbleur d’exception),  Mathieu Naumescou – Don (fin technicien), Tudor Simionescu (le jeune de l’équipe qui ne s’est pas « gêné » de marquer le premier but contre les américains), Karim Mohamed –Yehia (très efficace sur les couloirs latéraux) et Silviu Farmache (un pilier de la défense).

Le tournoi s’est terminé avec les matchs des filles dans la catégorie des moins de 18 ans.

Nos « Flèches Orange » ont encore fait belle figure en ne perdant aucun match sur les trois disputés :

1er match :      LFB/ISB     1 – 0  (But de Raphaëlle Dridi)

2ème match :  LFB/BSB    1 – 0  (But d’Héloïse Ruiz)

3ème match :  LFB/AISB   0 – 0.

L’équipe féminine du lycée Français est donc arrivée deuxième, battue par l’AISB uniquement au goal-average (l’AISB a marqué un but de plus au total).

Le résultat que nos filles ont obtenu, dans une catégorie d’âge supérieure à celle dans laquelle elles ont joué pour la première fois, montre que le football féminin du Lycée Français se maintient à un très bon niveau et continue de se développer et de progresser.

Toutes nos félicitations aux filles qui terminent l’année avec des médailles d’argent mais qui pourront atteindre l’or lors des prochains tournois :

Naïs Ranson (la capitaine de l’équipe), Théa Ranson, Inès Vatin, Tiphaine Vatin, Raphaëlle Dridi, Lili Tassone, Kira Tassone, Toscane Lamy, Pâquerette Fusier (la nouvelle gardienne de but qui a fait un début remarquable dans l’équipe) et Héloïse Ruiz.

J’adresse mes remerciements aux parents venus nombreux nous encourager et aux garçons qui sont restés jusqu’à la fin supporter leurs coéquipières de l’AS.

A la fin de ce tournoi qui conclut l’année 2017, la prestation de nos élèves, filles et garçons confondus, montre que les équipes du Lycée Français de Bucarest se maintiennent au top des écoles internationales de la capitale roumaine.

Rendez – vous l’année prochaine pour d’autres exploits.

 

Lucian Tintea,

Enseignant E.P.S.

Sélection BIMUN 2017/2018

Jeudi 16 novembre, Son excellence Madame Michèle RAMIS, Ambassadrice de France en Roumaine nous a fait l’honneur d’ouvrir les débats de la sélection du BIMUN.

Son intervention sur l’ONU a passionné nos élèves et lancé les débats sur le thème “Environmental issues in Antartica”

Nos élèves de seconde Euro SES et de première, se sont répartis le monde. Ainsi, par pays, ils ont débattu en anglais sur les sujets de pollution puis de l’utilisation d’une partie du territoire qui n’est attribuée à aucun pays

Merci et bravo à tous les candidats mais également aux élèves de Terminale qui ont été « chairs » (président et animateurs de débats), à Madame LATIL et Monsieur NOYREY, membres du jury et à Madame DU BOUCHERON pour l’organisation de cette sélection.

 

Sont sélectionnés pour la finale à Belgrade :

Premières 

Albert R  
Alexandru B  
Hadi M  
Sergiu S  
Ana L  
Evelyne N  
Guillaume R  
Romain B  
 

 

Secondes :

Smaranda A

Paul B

Cléophée F

Daria L

Anna-Maria L

Aris P

Tiphaine V

 

 

CVL EUROPE DU SUD

Les 16 et 17 novembre à Athènes s’est déroulé le CVL AEFE de la zone Europe du sud. Par CVL, comprenez Conseil de la Vie du Lycée.

10 établissements différents ont eu une sensibilisation au développement durable.

Ce sujet devra faire l’objet d’une mise en place spécifique dans chaque lycée.

Marc M. élève de terminale S s’est particulièrement distingué par son implication et son professionnalisme et a représenté haut et fort notre lycée Anna de Noailles.

 

Merci à Marc et Monsieur ASLI, CPE,  d’avoir été nos Ambassadeurs à Athènes.

Qu’apprend-on de l’art ?

Voilà une question très sérieuse, qui tracasse les jeunes Ambassadeurs en Herbe de l’édition 2017-2018 du projet de l’AEFE.

Ambassadeurs en Herbe, c’est l’occasion de le rappeler, est un tournoi mondial de joutes oratoires et débats organisé par l’AEFE dans tout son réseau depuis 6 ans. Nombre de nos élèves du Lycée français Anna de Noailles, du CM1 à la Seconde, qu’ils soient orateurs, animateurs de débat ou porte-parole, ont ainsi pu développer leurs compétences orales en français, anglais et roumain et s’affronter d’abord au sein de l’établissement, puis entre lycées de la zone et enfin, au niveau mondial.

Donc, « qu’apprend-on de l’art ? ». La  Philosophie, qui essaie toujours de répondre aux questions difficiles, peut-elle nous éclairer ? Nous avons posé la question à Monsieur Julien Bretonnet, professeur de Philosophie du Lycée. Après avoir écouté les réponses de la quasi-totalité des orateurs, Monsieur Bretonnet a proposé aux jeunes ambassadeurs d’essayer de trouver de nouvelles réponses à partir de la sculpture de Constantin Brancusi, L’Oiseau dans l’espace. Choix doublement pertinent d’une œuvre d’un sculpteur roumain, qui a fait l’objet d’un procès aux Etats-Unis en 1928 afin que son statut d’œuvre d’art, demandé par l’artiste, soit reconnu par la loi.

Habilement, M. Bretonnet leur en a caché le titre et leur a demandé quel était l’objet de la représentation. Leur curiosité immédiatement en éveil, les élèves se sont mis à questionner leur perception, puisqu’ils ne voyaient pas la même chose ; guidés par M. Bretonnet, ils ont émis des hypothèses sur la réalité de cette sculpture : ils ont puisé dans leur imaginaire

Et si l’art nous apprenait à regarder ? A être, ou à devenir, attentifs aux représentations qui nous entourent ? Alors, à nous qui sommes aujourd’hui submergés par les images, il serait encore plus utile que par le passé ….

En tout cas, aux Ambassadeurs en herbe, il apprend à parler, et c’est déjà bien !

FESTIVAL D’ARAD OPTION THEATRE PREMIERE

du 21 au 28 octobre 2017

 

25 ème année: cela fait 25 ans que le Festival AMIFRAN existe, et les élèves de l’option Théâtre Première ont eu la chance d’être présents!!!

Un anniversaire exceptionnel, avec la présence de troupes venues de Bulgarie, Pologne, Espagne, Québec, Allemagne, Serbie, Italie.. Arad a vibré pendant une semaine, dans le théâtre Ion Slavici, sur la place juste devant, dans l’hôtel Ardealul, ….

Au programme: du théâtre et encore du théâtre:

des spectacles bien sûr (en moyenne 5 à 6 spectacles par jour), des ateliers de pratique théâtrale avec des professionnels venus des quatre coins de la planète, des rencontres « en coulisses » pour échanger sur les spectacles vus, avec les acteurs et les spectateurs, un journal quotidien, la « girouette de la nuit » (et nouveauté cette année puisque certains de nos élèves ont eu la chance de devenir journalistes et critiques théâtraux )

Autant vous dire que de 9h à 22h, ils se sont surtout nourris de théâtre….. (Mais pas que… pour les détails, voir « la Girouette de Bucarest » à paraître prochainement!)

Nos élèves ont brillé dans les présentations qu’ils ont faites des spectacles présentés: tour à tour drôles, poétiques, charmeurs… ils ont su conquérir un public enthousiaste à chacune de leur prestation. Un travail de haute voltige après un mois passé à travailler sur le corps et l’improvisation!

Grâce à notre digne représentante, Alexia, le lycée a aussi remporté (au côté de l’école d’Iberville, Québec et du Lycée Romain Rolland de Stara Zagora, Bulgarie) le concours spectacle consacré cette année à Jean Giraudoux et à sa pièce « La guerre de Troie n’aura pas lieu ».

 

Prochaine étape: la présentation de leur spectacle.. Un Visniec cette année, mais chut!!!

 

Plus d’information sur la page Facebook de l’Option

https://www.facebook.com/profile.php?id=100010342366321&fref=ts

Mme Pollet, professeure responsable de l’option Théâtre

Choisir !

Du 16 au 20 octobre, les élèves de nos quatre classes de Terminale ont bénéficié d’ateliers sur la très difficile question du choix.

A l’aube du  bac mais surtout au tout début du virage vers les études supérieures : quelles études, quelle ville, quel projet professionnel sont autant de questions que se posent nos enfants.

Madame Béatrice CANTE, conseillère d’orientation du lycée, avait invité Madame Véronique BOURGOGNE-SAYAD, coach qui a animé ces mêmes ateliers aux salons d’Orientation O21 organisés par Le Monde.

Elle a abordé la question du choix sous 4 pôles :

  • Faire un choix qui me ressemble
  • Découvrir mes atouts cachés
  • C’est quoi, un bon choix ?
  • La créativité, ça se pratique.

Inscrits dans la politique d’Orientation 2017/2018 du lycée, ces ateliers sont une étape importante dans l’accompagnement progressif de nos élèves et complètent l’accompagnement individuel de chacun.

Merci à Madame CANTE pour ce rendez-vous original et à Madame BOURGOGNE-SAYAD dont les outils partagés sur la question du choix serviront à chacun pour toutes les grandes étapes de vie.

Chanson douce au lycée par Leïla SLIMANI

Mercredi 25 octobre alors que nos élèves pensaient déjà à la dernière sonnerie avant les vacances de Toussaint, nous avons eu la chance d’accueillir l’écrivaine franco-marocaine Leïla SLIMANI.

Prix Goncourt 2016 pour une « Chanson douce », Madame SLIMANI a, une heure durant, répondu aux questions de nos élèves des classes de Seconde et de Première.

Où a-t-elle puisé son inspiration ? A-t-elle un rituel d’écriture ? Qu’est-ce que le prix Goncourt lui a apporté? Quelles sont ses relations avec son éditeur, ses traducteurs ? …

Autant de questions auxquelles Leila Slimani a répondu longuement, pesant ses mots mais sans affectation, parlant de ses personnages qui parfois s’effacent, parfois s’installent durablement dans son imagination – instants de bonheur intense, où l’écriture alors, comme une addiction, ne laisse ni place pour autre chose ni répit –, de Paris, où elle vit et qu’elle adore, de son métier de grand reporter à la revue Jeune Afrique avant de s’établir en free-lance …

Avant l’écriture, la lecture a occupé une place importante dans sa vie d’enfant et d’élève d’établissements scolaires français du Maroc. Elle a dit l’influence des auteurs russes : Tchekhov, Dostoïevski ou Tolstoï, mais aussi de Camus, dont elle aime la liberté d’écriture et de Marguerite Duras. Son bac littéraire en poche, elle quitte le Maroc pour des études supérieures en France : prépa Lettres, puis Sciences Po, peu adapté pour son univers d’écrivain qui, déjà peut-être, se mettait en place …

Leila Slimani parle avec douceur et fermeté, comme une jeune femme qui sait d’où elle vient et où elle va. Aux lycéens, elle conseille de suivre leurs goûts, la seule façon, dit-elle, pour réussir et s’insérer dans la société et surtout de prendre plaisir à apprendre.

Merci de votre visite, Madame Slimani !

L’Ambassadrice de Roumanie en Espagne, Madame Gabriela Dancau, nous parle de son rapport à la langue française

Dans le but de promouvoir de manière originale la francophonie en Espagne, le service de presse et communication de l’ambassade de France en Espagne réalise une série d’entretiens filmés d’ambassadeurs étrangers accrédités en Espagne ayant en commun un lien très fort avec notre langue.

Notre cinquième épisode est consacré à Gabriela Dancau, ambassadrice de Roumanie en Espagne, dont le témoignage a été recueilli à l’ambassade de Roumanie à Madrid :