Nos élèves au BIMUN 2018

Nos élèves au BIMUN 2018
(Belgrade International Model United Nations)

Du mercredi 28 mars au samedi 31 mars, 11 élèves de Seconde et de Première se sont rendus à Belgrade pour participer au 15ème BIMUN.

Le principe : quelque 300 lycéens siègent dans des comités qui répliquent exactement ceux de l’ONU, pour représenter les pays membres sur des questions d’intérêt général, selon un protocole qui n’a rien à envier à l’original. Ainsi,

  • Romain B. représentait la voix de la République Démocratique du Congo dans l’Assemblée de l’ONU sur l’Environnement, sur le thème du « Renforcement de la coopération des pays contre le réchauffement climatique ».
  • Cléophée F. était le porte-parole de la Suède dans cette même assemblée.
  • Guillaume R. représentait l’Allemagne, toujours dans l’Assemblée de l’ONU sur l’Environnement, et sur le même thème.
  • Ana L. représentait la France, même Assemblée, avec la même préoccupation du combat contre le changement climatique, et plus précisément dans le domaine de l’éducation et de la prévention du phénomène.
  • Sergiu S. représentait la Chine dans l’Assemblée de l’ONU sur l’Environnement, sur le thème du « Renforcement de la coopération des pays contre le réchauffement climatique ».
  • Daria L. siégeait, elle, dans le Conseil de Sécurité de l’ONU, en tant que représentante des Pays-bas, sur la question de « La menace du programme nucléaire de la Corée du Nord ».
  • Tiphaine V. siégeait dans le Comité de Crise du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la « Situation dans la région du Cachemire ».
  • Evelyne N. représentait la Serbie à l’Assemblée Générale de l’ONU, pour débattre de « La reconnaissance des droits des personnes LGBT dans le monde.»
  • Hadi M. siégeait au Conseil de Sécurité de l’ONU, sur la question de « La menace du programme nucléaire de la Corée du Nord ».
  • Alexandru B. siégeait au nom de la France dans le Comité de Crise du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la « Situation dans la région du Cachemire ».
  • Albert R., dans ce même Comité de Crise du Conseil de Sécurité sur la question du Cachemire, représentait la Suède.

Tous les jeunes participants des différents lycées d’Europe sont répartis par paires de deux délégués, et se prennent d’autant plus au jeu que les débats ont lieu dans des bâtiments officiels de Belgrade (Assemblée Nationale de Serbie, Chambre de Commerce de Serbie, Palais de Belgrade/Beogradjanka).

A la fin des trois jours, des résolutions sont votées. C’est aussi l’occasion d’élire les meilleurs délégués du BIMUN.

Nos élèves n’ont pas démérité, ils disent avoir appris beaucoup sur l’ONU, les sujets débattus, et les techniques de l’éloquence et de la prise de parole.

Participer à ce genre de manifestation est un PLUS dans sa scolarité. De quoi se découvrir un talent d’orateur, voire même de défenseur d’une idée ou d’une cause, découvrir une organisation mondiale, fût-ce une réplique, et rencontrer les lycéens d’autres établissements. Cela permet surtout au lycéen qui a la chance de participer, d’aiguillonner ou nourrir sa curiosité sur le monde pour garder intacte sa motivation à venir chaque jour au lycée.