Post-bac France : les inscriptions 2017 se terminent !

Etat des lieux

  • Plusieurs élèves n’ont pas ouvert de dossier sur APB – Rappel : mettez en route plusieurs plans, A, B et C, et gardez tout, au moins tant que le plan A n’est pas confirmé à 100%.
  • Vous pourrez toujours démissionner d’APB plus tard.

 

Procédure  – Rappels :

  1. Calendrier APB :
  • Avant le 20 mars 2017, 18h00: rentrez tous vos vœux (maximum 24, sauf en cas de vœux dédoublés CPGE/Internat) ;
  • Avant le 2 avril 2017: obligation de confirmer tous vos vœux un par un ; imprimez la fiche de vœu correspondant ;
  • Avant le 2 avril : si nécessaire (concours Avenir, INSA, …), obligation de payer les frais d’inscription et d’examen du dossier ;
  • Avant le 2 avril : si nécessaire (MANAA, CPGE Ste Geneviève …), obligation de faire parvenir les pièces constitutives du dossier non dématérialisé, par envoi mail ou autre modalité (stipulée par l’établissement) ;
  • Avant le 2 avril : terminez et enregistrez vos lettres de motivation convaincantes (DUT, BTS, MANAA, etc.) – Mme Pommey accepte de les relire, pensez-y ! Vérifiez bien et comparez les programmes des DUT ou BTS quand les intitulés se ressemblent ;
  • Avant le 2 avril : rentrez vos notes du 2ème trimestre dans l’espace Scolarité.
  • Laissez tomber le classement des vœux pour l’instant, il n’est pas à finaliser avant le 31 mai 2017, vous aurez le temps de réfléchir !

Hors APB : inscriptions aux concours à finaliser (SESAME par exemple, avant le 22 mars 2017, pour une épreuve écrite le 11 avril et un oral entre le 6 et le 30 mai).

  1. Conseils :
  • Pour toutes les candidatures de L1, simples ou doubles, prenez le temps de relire les sites des universités (détails des formations) et de comparer les programmes.
  • Si vous postulez à des formations sélectives : CPGE, BTS/DUT, Doubles licences, ou à des L1 à capacité limitée, utilisez bien toute la capacité de vœux mise à votre disposition (exemple typique : 12 vœux CPGE).
  • Pour les CPGE :
  • Faites 1 ou 2 choix de rêve
  • Une majorité de choix réalistes (si vous avez du mal à évaluer votre niveau, demandez à vos enseignants ou à Mme Soulagnes – votre classement dans la classe est un bon indicateur)
  • Faites 1 (vrai) choix de sécurité
  • Gardez bien en mémoire que le programme des CPGE est national, que les enseignants y sont partout très bons et vos chances aux concours dépendent de vous plus que de la prépa. Il faut bien vous connaitre pour savoir si vous avez besoin d’être bien classé dans une petite prépa ou si vous aimez la compétition et préférez le risque de vous mesurer à des élèves plus forts que vous.

Et pour conclure : osez ! Et dédramatisez : tout ne se joue pas la 1ère année post-bac !