Ce vendredi 15 mars 2019, sous l’impulsion d’élèves de l’établissement, le Lycée Français Anna de Noailles a répondu à l’appel de Greta Thunberg à travers son mouvement #FRIDAYSFORFUTURE, en proposant une journée citoyenne sur la large et importante thématique du climat.

Environ un tiers des élèves (collégiens et lycéens) se sont inscrits à au moins une des activités proposées le matin en respectant aussi leurs devoirs pour ceux qui avaient des évaluations programmées. La journée a évidemment débuté par une présentation du mouvement de la jeune militante suédoise par Asia R., Félicité F. et le Conseiller Principal d’Education dans la salle de spectacle.

Les élèves se sont ensuite répartis dans différentes salles de classe pour débattre de grandes problématiques choisies (la crise des migrations climatiques, la destruction de la biodiversité, la pollution, l’épuisement des ressources). Sergiu S., Petru P. et d’autres, ont pris en charge l’animation des débats pendant que Livia F. et Adrien N., travaillaient à la répartition des élèves par groupe. Face à l’ampleur de la mobilisation, le service Vie scolaire n’a pas été en reste, organisant de nouvelles discussions jusque dans l’atrium.

Nos élèves ont pu ensuite souffler et exprimer leur ressenti sur la problématique du climat à travers la création d’œuvres artistiques, sur du papier recyclé bien sûr !!

Pour finir cette matinée chargée, nos collégiens se sont rendus à la médiathèque pour une présentation plus poussée du mouvement par M. Capraru et M. Stanescu, tandis que nos lycéens entraient dans une discussion autour des métiers liés au climat et à l’écologie avec Mme Pommey.

Après la pause déjeuner, nos élèves se sont répartis en deux équipes : la première, accompagnée par Mme Lepère, Mme Pommey, M. Noyrey et M. Orieux s’est rendu dans la forêt pour un trashtag challenge (nettoyage d’une zone ciblée) avec un résultat de plus de 40kg de déchets ramassés en une heure à peine.

Pendant ce temps, la seconde équipe avait la mission, avec la vie scolaire et le CPE, de planter un arbre (merci à la famille Fusier), un cerisier, comme symbole de l’engagement de tous et le début d’une nouvelle dynamique solidaire et consciente dans l’établissement.

Après toutes ces actions, nos élèves se sont penchés sur les aménagements possibles à l’échelle de l’établissement dans un futur proche.

Pendant toute la journée, les professeurs ont fait écho à l’initiative citoyenne en ouvrant la discussion lors de leurs cours. Certains, comme M. Bollori, ont même ouvert une parenthèse dans le programme pour aborder scientifiquement les différents aspects de cette « crise » climatique.

S’ils sont conscients de ne pas pouvoir changer seuls le monde, nous croyons qu’ils ont pris la mesure de l’importance de la thématique du jour et leur rôle à jouer pour pouvoir changer l’état d’esprit des autres générations. Nous aurons pu à travers cette occasion, donner la mesure d’un mouvement de cette ampleur à nos élèves et leur faire prendre conscience que le plus petit des gestes ou changement à l’échelle d’une école nécessite énormément d’énergie et d’organisation.

La réussite de cet événement est liée, au-delà de la collaboration de l’ensemble de l’équipe pédagogique et administrative, à l’énergie déployée par Félicité et Asia et à l’implication plus particulière de Salomé L., élève du CVL qui, tout en se préparant à des épreuves du Concours général, a trouvé le temps de dessiner la forme du mouvement qui a été rendu possible au Lycée Anna de Noailles.

Fermer le menu