Ce mercredi 24 mai 2019, 4 élèves de Seconde –Emma P, Clara J, Sonia S et Maria N – se sont rendues à la Casa Valentina afin de rencontrer les enfants pris en charge par l’association ainsi que l’équipe d’employés et de bénévoles les encadrant.

Qu’est-ce que l’association Valentina ?

L’association Valentina a vu le jour en 2002 à Bucarest, après qu’une équipe de bénévoles français arrivés en 1995 en Roumanie pour apporter un soutien aux enfants des hôpitaux et orphelinats roumain a décidé de la création de la structure pour venir en aide aux enfants défavorisés du quartier de Ferentari, véritable ghetto à la population majoritairement rom en plein cœur de Bucarest.

Une matinée bien remplie à la Casa

Ce mercredi, il est 8.30 à l’angle du boulevard Aviatorilor et de la station Charles de Gaulle quand les filles, ainsi que leur accompagnatrice de la vie scolaire, s’engouffrent dans la bouche de métro, direction Eroii Revolutiei. Non loin de là se trouve la Casa Valentina, où Véronique, bénévole, et Gabriela, directrice générale, les accueillent.

Après une visite guidée de la maison, la première heure est consacrée à une présentation de la Casa Valentina et de son fonctionnement. Il s’agit d’une grande maison louée qui accueille de jour les enfants et adolescents qui peuvent alors bénéficier de soutien scolaire, d’une aide psychologique ou encore participer à des ateliers créatifs…Un repas chaud par jour leur est également servi.

Au sous-sol, les mères peuvent y apprendre le métier de couturière, et ce qu’elles réalisent est ensuite vendu au profit de la Casa.

La Casa Valentina ne permettant pas d’accueillir un nombre illimité d’enfants, trois critères sont mis en place pour les sélectionner :

  • Les enfants doivent habiter dans le secteur 5 ;
  • Les parents doivent se montrer volontaires et impliqués pour que leur enfant puisse intégrer le programme ;
  • Enfin, les revenus par mois du foyer (très souvent avec un grand nombre d’enfants) ne doivent pas excéder 100 euros.

Les explications données, les filles peuvent alors consacrer leur temps aux enfants : aide en mathématique pour Emma, origamis et Arts Plastiques pour les autres.

Le reste de la matinée passe à toute vitesse, riche en enseignements des deux côtés, et les filles partent à regret pour le lycée, non sans promettre de revenir très vite.

Amalia, Accompagnatrice.

Fermer le menu